L’Etat avait des vues sur un grand immeuble à Hamm détenu par un fonds d’investissement spécialisé. Le ministère de la Santé devait y prendre ses quartiers. La transaction a échoué en raison d’un conflit entre actionnaires du fonds qui s’accusent de fraude.

Les fonds d’investissements spécialisés (FIS) dans l’immobilier ont été triplement problématiques pour l’Etat qui les a pourtant mis en place. D’abord parce que leur imposition a été presque inexistante jusqu’à la fin de l’année dernière. Ensuite parce que les administrations publiques ont été des occupants de prédilection des bâtiments en portefeuille de ces FIS. Enfin parce que les mêmes administrations ne se sont pas toujours montrées regardantes sur les prix à la location et à la vente de leurs bureaux et qu’elles ont elles-mêmes profité du système.

Les déconvenues de «Greenfinch Global Invest Fund» (GGIF) en justice, sur fond de conflit entre actionnaires issus de bonnes familles luxembourgeoises, éclairent sur ces errements du marché immobilier luxembourgeois.

Le FIS Greenfinch est actuellement, comme presque tous les fonds immobiliers similaires investis au Luxembourg, en phase de décomposition. Les modifications apportées depuis le 1er janvier 2021 à leur régime fiscal – introduction d’une taxe de 20% sur les revenus et plus-values de cession – le forcent à restructurer son portefeuille. Ses actifs immobiliers ont été valorisés à 431 millions d’euros fin 2019. Le bilan 2020 n’a pas encore été publié.

Fils de bonnes familles

Bien que discret si on le compare au très médiatique fonds «Olos», GGIF est devenu une référence du marché de bureaux dans la capitale. Des fils de bonnes familles et des personnalités influentes de la vie économique se côtoient dans son actionnariat: Kindy Fritsch, petit-fils de Paul Leesch, fondateur du groupe «Cactus», dirige la société de gestion du FIS en même temps qu’il siège à son conseil d’administration. Olivier Assa, un des dirigeants et fondateurs du gérant de fortune «Almagest» et fils de l’industriel Marc Assa, et Romain Bontemps, expert-comptable qui a dirigé jusqu’en 2019 la fiduciaire «Grant Thornton» en ont été les administrateurs. Ils ont jeté l’éponge suite à des brouilles. Les associés d’hier sont devenus aujourd’hui les pires ennemis.

Les similitudes avec Olos, terrain de bataille entre les promoteurs Flavio Becca et Eric Lux, se poursuivent jusque dans les rivalités qui opposent leurs actionnaires respectifs pour le contrôle du patrimoine foncier. Le terrain de bataille pour Greenfinch se situe en périphérie de la capitale, à Hamm, devenu en moins d’une décennie le nouveau centre névralgique des administrations luxembourgeoises. La Police judiciaire, l’ADEM, le ministère de la Famille et plus récemment la direction de la Santé y ont entre autres pris leurs quartiers.

Le ministère de la Santé était à deux doigts de s’y installer avant que sa titulaire socialiste Paulette Lenert ne se ravise en raison d’un conflit entre associés qui a rebondi devant la justice …