Dans le quartier de Gasperich à Luxembourg, le retour des enfants à l’école ne fait pas l’unanimité et les restaurants n’envisagent pas un retour rapide à la vie d’avant. Mais le Covid-19 aura aussi écrit de belles histoires.

Avec la réouverture des grilles de l’École fondamentale, rue de Gasperich, le coeur du quartier s’est remis à battre. Le rythme n’a pas la régularité des jours ordinaires et il faudra du temps pour retrouver le tempo. Mais une étape clé du déconfinement est franchie. Dans la foulée, le Football Club Tricolore Gasperich Jeunes reprend lui aussi du service. Le groupe des scouts et guides Georges Everling devra attendre septembre pour les retrouvailles au Home de la rue Jean-Pierre Kemer. La Maison des Jeunes, qui encadre une trentaine d’ados rue Tony Bourg, reste fermée jusqu’à nouvel ordre.

Dans le ciel, une alternance de nuages et d’éclaircies reflète l’humeur de Mauro, dix ans, lorsque je le retrouve à la sortie de l’école où 392 jeunes sont inscrits. Cet enfant unique est content d’avoir retrouvé ses copains. Un peu moins d’avoir déjà dû faire des exercices de maths et de français. La journée s’est terminée à 12h45. Dès jeudi, il restera à la maison avant d’enchaîner sur une semaine de vacances. Quelque part, cela le rassure …