Marie-Laure Rolland

Marie-Laure Rolland lebt seit 1989 in Luxemburg, das sie neben ihrem Geburtsort in der Bretagne längst ihre zweite „Heemecht“ nennt. Sie kann auf über 20 Jahre journalistische Erfahrung zurückblicken. Nach rund 15 Jahren als Wirtschaftsjournalistin beim „Luxemburger Wort“ wechselte sie hier 2005 in das Kulturressort, das sie ab 2013 und bis Ende 2017 leitete. Heute ist sie freie Journalistin und Publizistin. Ihr journalistisches Augenmerk gilt neben den kulturellen Themen besonders auch der Integration und der gesellschaftlichen Stellung der Frau. In ihrem Blog "La Glaneuse" (laglaneuse.lu) widmet sie sich der luxemburgischen und internationalen Tanzszene.

Sur fond de «régression linguistique»

Comment votent les néo-Luxembourgeois

Quelque 40.000 personnes, dont 22.000 résidents dans le pays, ont acquis la nationalité luxembourgeoise entre 2013 et septembre 2018. Un poids électoral qui n’a pas été pris en compte par les partis, comme en témoigne notre reportage.

La place des femmes aux postes de décision

Le plafond de verre se fissure mais résiste

Changer la société était l’une des grandes promesses de la nouvelle coalition au pouvoir en 2013. Parmi les défis prioritaires figurait une montée en puissance des femmes aux postes de décision. Les réformes ne sont pas parvenues à faire sauter tous les blocages.

Lëtzebuerger Filmpräis 2018

Tapis rouge pour année noire

Rien ne va plus, à en croire les acteurs historiques de la scène du cinéma qui réclament à grands cris une hausse du budget du Film Fund. Les 34 millions d’euros annuels ne suffiraient plus. Vraiment? La cérémonie du Lëtzebuerger Filmpräis a dévoilé un palmarès intéressant à décrypter à cet égard. Un commentaire.

Cinq ans de politique culturelle libérale

Net gesot, net ganz gemaach!

Certains espéraient le grand soir en matière culturelle en 2013. La révolution est advenue mais pas là où on l’attendait, avec la loi de promotion de la langue luxembourgeoise. L’ère Bettel appliquée à la culture aura été marquée par un art de surfer sur l’air du temps en donnant l’impression de faire du surplace.

Tatsiana Zelianko au «bout du monde»

Quand la culture luxembourgeoise s’exporte

La lauréate 2018 du Prix Arts et Lettres de l’Institut Grand-Ducal était l’invitée d’honneur du festival «Musiciennes à Ouessant» pour lequel le Luxembourg a débloqué des fonds. Éclairage sur l’investissement personnel et financier d’une musicienne d’origine biélorusse devenue l’ambassadrice de la culture luxembourgeoise.

Carrousel culturel (4/4)

Charles Muller, l’artiste incompris

Parmi les quatre dirigeants d’institutions culturelles luxembourgeoises qui sont en train de passer le relai, Charles Muller est le seul homme. Le seul artiste aussi. L’ancien directeur du Théâtre d’Esch est un homme blessé, figure tragique de l’artiste qui ne parvient pas à se faire entendre.

Carrousel culturel (3/4)

Karin Kremer ou la stratégie des petits pas

Quatre dirigeants d’institutions culturelles du pays sont en train de passer le relai à une nouvelle génération. C’est à nouveau une femme qui nous attend pour notre troisième étape. Rencontre avec Karin Kremer, directrice du Mierscher Kulturhaus.

Carrousel culturel (2/4)

Danielle Igniti, la pasionaria de l’exigence culturelle

Quatre dirigeants d’institutions culturelles du pays sont en train de passer le relai à une nouvelle génération. Le deuxième volet de notre série est consacré à Danielle Igniti, directrice du centre culturel opderschmelz et des galeries d’art de Dudelange.

Carrousel culturel (1/4)

Danièle Wagener ou l’ambition qui dérange

Quatre dirigeants d’institutions culturelles du pays sont en train de passer le relai à une nouvelle génération. A l’heure où l’on discute du futur Plan de développement culturel, nous les avons rencontrés pour comprendre les valeurs qui ont façonné leur parcours professionnel et les enjeux qui leur semblent déterminants pour l’avenir. Notre série débute avec Danièle Wagener, directrice des Musées de la ville de Luxembourg.