Marie-Laure Rolland

Marie-Laure Rolland lebt seit 1989 in Luxemburg, das sie neben ihrem Geburtsort in der Bretagne längst ihre zweite „Heemecht“ nennt. Sie kann auf über 20 Jahre journalistische Erfahrung zurückblicken. Nach rund 15 Jahren als Wirtschaftsjournalistin beim „Luxemburger Wort“ wechselte sie hier 2005 in das Kulturressort, das sie ab 2013 und bis Ende 2017 leitete. Heute ist sie freie Journalistin und Publizistin. Ihr journalistisches Augenmerk gilt neben den kulturellen Themen besonders auch der Integration und der gesellschaftlichen Stellung der Frau. In ihrem Blog "La Glaneuse" (laglaneuse.lu) widmet sie sich der luxemburgischen und internationalen Tanzszene.

Entretien avec Andreas Wagner

«Esch 2022 risque d’être une machine à subventions»

L’ancien directeur général de la capitale européenne de la Culture Esch 2022 analyse la crise qui a conduit à son départ, apportant une mise en perspective des nouveaux choix culturels qui vont s’opérer ainsi que des enjeux politiques liés.

Esch 2022

Le choix du politiquement correct

Avec l’arrivée de Nancy Braun comme directrice générale et de Christian Mosar comme directeur artistique, une page s’est tournée pour la Capitale européenne de la Culture Esch 2022. Elle n’est pas totalement blanche mais c’est bien une complète remise à plat qui s’annonce, avec un budget amputé de 20%.

Le Mudam à l’ère Suzanne Cotter

Pourquoi la révolution n’aura pas lieu

Jusqu’à ce jour, la nouvelle directrice du Mudam Suzanne Cotter a surtout fait parler d’elle pour avoir déboulonné du premier étage du musée la fameuse chapelle de Wim Delvoye. Sa programmation pour 2019, qui vient d’être dévoilée, permet de mieux comprendre quelles vont être ses lignes de continuité et de rupture par rapport à Enrico Lunghi et Marie-Claude Beaud.

Négociations sur le volet culturel

Déi Gréng et le LSAP au pied du mur

«Een neien Elan fir d‘Kulturpolitik zu Lëtzebuerg!». C’est ce que revendiquait le programme électoral de Déi Gréng. Après cinq années de frustration des partenaires du DP aux manettes de ce ministère, quel pourrait être cet élan? Le LSAP a lui aussi des revendications en la matière.

Sur fond de «régression linguistique»

Comment votent les néo-Luxembourgeois

Quelque 40.000 personnes, dont 22.000 résidents dans le pays, ont acquis la nationalité luxembourgeoise entre 2013 et septembre 2018. Un poids électoral qui n’a pas été pris en compte par les partis, comme en témoigne notre reportage.

La place des femmes aux postes de décision

Le plafond de verre se fissure mais résiste

Changer la société était l’une des grandes promesses de la nouvelle coalition au pouvoir en 2013. Parmi les défis prioritaires figurait une montée en puissance des femmes aux postes de décision. Les réformes ne sont pas parvenues à faire sauter tous les blocages.

Lëtzebuerger Filmpräis 2018

Tapis rouge pour année noire

Rien ne va plus, à en croire les acteurs historiques de la scène du cinéma qui réclament à grands cris une hausse du budget du Film Fund. Les 34 millions d’euros annuels ne suffiraient plus. Vraiment? La cérémonie du Lëtzebuerger Filmpräis a dévoilé un palmarès intéressant à décrypter à cet égard. Un commentaire.

Cinq ans de politique culturelle libérale

Net gesot, net ganz gemaach!

Certains espéraient le grand soir en matière culturelle en 2013. La révolution est advenue mais pas là où on l’attendait, avec la loi de promotion de la langue luxembourgeoise. L’ère Bettel appliquée à la culture aura été marquée par un art de surfer sur l’air du temps en donnant l’impression de faire du surplace.

Tatsiana Zelianko au «bout du monde»

Quand la culture luxembourgeoise s’exporte

La lauréate 2018 du Prix Arts et Lettres de l’Institut Grand-Ducal était l’invitée d’honneur du festival «Musiciennes à Ouessant» pour lequel le Luxembourg a débloqué des fonds. Éclairage sur l’investissement personnel et financier d’une musicienne d’origine biélorusse devenue l’ambassadrice de la culture luxembourgeoise.