David Mapley, l’homme qui se voit comme le chevalier blanc de la place financière, a perdu son recours contre la Commission de surveillance du secteur financier (CSSF) qui le considère comme un usurpateur.

Le régulateur a retiré le 13 mai 2020 au Britannique son agrément en tant que dirigeant du fonds d’investissement spécialisé «LFP1», au cœur d’une fraude présumée de 100 millions d’euros. Portant sur une durée de quatre ans, le retrait sanctionnait Mapley pour avoir fourni des informations mensongères sur son curriculum vitae afin d’obtenir en septembre 2018 un mandat d’administrateur à la tête du fonds. La CSSF lui a reproché de se prévaloir de titres universitaires qu’il ne possédait pas et de ne pas avoir communiqué sur son implication dans une faillite …