L’Alia a levé ses objections à l’implantation au Luxembourg du groupe audiovisuel hongrois Network4 qui demande 5 concessions de télévision. Les dirigeants hongrois ont donné des garanties pour que leur présence ne se limite pas à une boite-aux-lettres.

Politiquement, le dossier embarrassait le Service des Médias et des Communications et du Numérique (SMC). La levée par l’Autorité luxembourgeoise indépendante de l’Audiovisuel (Alia) de ses objections à l’arrivée du groupe audiovisuel privé aux capitaux hongrois Network4 Media Group va permettre à Xavier Bettel de donner son feu vert de principe à l’octroi de cinq concessions de télévision par satellite sans prendre trop de risques.

Le 16 juillet dernier, le SMC avait renvoyé au conseil d’administration de l’Alia pour «avis complémentaire» la demande de concession pour les chaînes TV4, Story4, Galaxy4, Film4 et Arena4. Quatre jours plus tard, les gardiens de l’audiovisuel rendaient leur verdict: «Après analyse du dossier dans son état actuel, l’Alia n’a plus d’objections à formuler», signale son avis.

Manque de substance

Trois mois plus tôt, l’Alia avait fait une analyse négative de la demande des concessions des Hongrois en raison du manque de substance luxembourgeoise de leurs projets et l’absence de valeur ajoutée pour l’écosystème audiovisuel …