À l’échelle mondiale, plus d’un bébé sur dix naît avant terme et la prématurité reste la première cause de mortalité chez les enfants de moins de 5 ans. Selon l’OMS ces taux ne cessent d’augmenter. Qu’en est-il au Luxembourg et comment sont pris en charge ces enfants ?

Ella, découvrant le monde à 29 semaines de gestation, fait partie des grandes prématurées. À la naissance, elle pesait 960 grammes et mesurait à peine 35 cm. À savoir que la norme pour un nourrisson est en moyenne de 3300 g et de 50 cm. Née avec une telle prématurité, il a fallu qu’elle intègre le service de néonatologie du Centre Hospitalier Luxembourg (CHL) – seule maternité du pays à accueillir des nouveau-nés de moins de 32 semaines et dits de grande prématurité (entre la 28e à la 32e semaine) et de prématurité extrême (moins de 28 semaines).

En plus des 14 lits bébés et 6 chambres mères-enfants du CHL, le service de néonatologie des Hôpitaux Robert Schuman accueille à la Clinique Bohler les prématurés nés entre 32 et 37 semaines. Il y dispose de 7 lits. C’est vers ces deux hôpitaux que les deux autres maternités du pays transfèrent leurs bébés in-utero, soit dans le ventre de leur maman afin qu’ils naissent à proximité imminente du service qui puisse prodiguer les bons soins et garantir la surveillance nécessaire.

Mon gynécologue devait d’abord vérifier s’il y avait de la place pour nous, sinon il m’aurait envoyée à Liège ou à Trèves !“Maman de Viola, née à 32 semaines

Simultanément, 27 bébés peuvent donc séjourner en néonatologie au Luxembourg. Or, comme en témoignent régulièrement les médias, ces infrastructures sont insuffisantes pour couvrir les besoins en période de pic. Les mamans pour lesquelles il n’y a pas de place sont envoyées à l’étranger pour pouvoir garantir des soins intensifs à leur bébé prématuré.

En cas de pic de naissances, mesdames, veuillez accoucher à l’étranger !
En avril dernier, la mère de Viola a failli vivre le même sort : «À la maternité d’Ettelbruck où j’étais suivie, quand mon gynécologue a diagnostiqué une pré-éclampsie, il m’a dit que je devais rejoindre en urgence un service de néonatologie à Luxembourg-ville pour accoucher de ma fille. J’étais enceinte de 32 semaines… Mais d’abord, il devait vérifier s’il y avait de la place pour nous, sinon il m’aurait envoyée à Liège ou à Trèves !» Un grand coup de stress pour cette primipare qui a finalement pu accoucher au Luxembourg.