En 2021, le Planning Familial a reçu un total de 36.880 prises de contact, soit une augmentation de 24% par rapport à l’année 2020. Comme le rapport annuel présenté ce mois-ci l’indique, moins de la moitié de ces contacts à caractère informatif ont abouti en une consultation: 15.470, une hausse de 4% de 2020 à 2021. Dans la majorité il s’agit de services médicaux, comme des contrôles gynécologiques ou l’accompagnement pendant une interruption volontaire de grossesse, ainsi que de consultations psychologiques.

La pandémie a en effet eu des répercussions: «Les situations sont devenues plus complexes et précaires, exigeant des suivis plus longs et réguliers», constate le rapport. Ainsi, les prises de contact pour des cas psychologiques avaient déjà sensiblement augmenté entre 2019 et 2020, passant de 5.602 à 7.618 cas. En 2021, ils ont grimpé jusqu’à 9.087 …