Après plus de six mois de vacance, des mandats au conseil de la Banque centrale du Luxembourg sont désormais occupés. Les ministères d’Etat et des Finances ont sobrement communiqué sur les nominations de Michèle Détaille, Claude Wirion et Aline Muller. Cette dernière a été une candidate par défaut.

«Les mandats de Pit Hentgen, Romain Schintgen et Claude Zimmer étant venus à échéance, le Conseil de gouvernement a arrêté la nouvelle composition du Conseil de la Banque centrale du Luxembourg», annonce un communiqué commun du ministère d’Etat et du ministère des Finances. Les trois postes étaient inoccupés depuis le 1er août dernier.

Comme Reporter.lu l’avait révélé début janvier, la cheffe d’entreprise Michelle Détaille fait son entrée dans le conseil ainsi que Claude Wirion, le récent retraité de la direction du Commissariat aux assurances.

La nomination de la troisième personnalité de la société civile, Aline Muller, directrice du LISER, pour siéger dans ce prestigieux conseil est plus inattendue. En effet, ce n’était pas le premier choix du gouvernement, qui dans un premier temps avait pris une option sur l’Américaine – et en passe d’une naturalisation luxembourgeoise – Denise Voss, ex-présidente de l’Association des fonds d’investissements (Alfi) et depuis peu administratrice indépendante …