Aux termes d’un interrogatoire de trois heures, Jean Bourg, un des héritiers du fondateur de La Revue, a été inculpé, entre autres d’abus de biens sociaux. Il est soupçonné d’avoir pris le contrôle de deux immeubles à la Gare au détriment de ses deux nièces. Le différend familial remonte à 30 ans.

Après moultes tergiversations de la justice, Jean Bourg, 80 ans, a été inculpé le 5 juillet dernier par une juge d’instruction dans une affaire d’appropriation du patrimoine immobilier hérité de son père, l’industriel et patron de presse Francis Bourg. Ce dernier avait eu trois enfants. Les chefs d’inculpation retenus à l’encontre de Jean Bourg sont nombreux: abus de biens sociaux, faux, banqueroute frauduleuse, blanchiment et recel. L’interrogatoire de l’octogénaire a duré trois heures durant lesquelles il s’est défendu des accusations de malversation dans un dossier qui l’oppose à ses deux nièces depuis 30 ans. L’enjeu porte sur le partage de deux immeubles du quartier de la Gare valorisés à 8 millions d’euros. Jean Bourg se les serait appropriés à travers des montages juridiques particulièrement complexes.

La saga familiale autour de l’ancien siège de l’imprimerie Bourg-Bourger et de l’hebdomadaire La Revue, avenue de la Gare, a connu un rebondissement que certains de ses héritiers attendaient depuis trois décennies. Les premières assignations remontent en effet aux années 1990.

Plainte pour abus de biens sociaux

En 2014, le litige avait pris une dimension pénale après une plainte pour abus de biens sociaux engagée contre Jean Bourg pour une série d’opérations financières lui ayant permis de prendre le contrôle d’une société immobilière détenant les immeubles de l’avenue de la Gare. Jean Bourg avait été chargé de la gestion du patrimoine familial mais ses co-héritiers l’ont rapidement suspecté d’avoir servi ses propres intérêts à leurs dépens. Aussi fut-il écarté de la gestion. Un administrateur judiciaire des biens fut nommé à la demande de ses deux nièces. A ce stade, les indélicatesses de l’oncle, qui n’étaient alors que de vagues soupçons, furent clairement identifiées …