Dans la «jungle» de Bosnie

Un camp «inapproprié à l’accueil d’êtres humains»

C’est à quelques kilomètres de la frontière de l’UE, en Bosnie-Herzégovine, que les migrants dorment actuellement dans des tentes qui prennent l’eau, à même le sol. «On a froid pendant la nuit», dit Anwar Ullah, enveloppé dans une couverture qu’il ne lâche pas une seconde.