Le verdict est tombé dans le procès Connexion, société de portage salarial qui a organisé un schéma de fraude fiscale à grande échelle au bénéfice de consultants informatiques. Les quatre protagonistes de l’affaire ont écopé de peines de prison d’une sévérité inédite: entre 12 mois à 5 ans.

Les juges de la 18e chambre siégeant en matière correctionnelle ont eu la main lourde en condamnant mercredi 4 mars un ingénieur en informatique à 5 ans de prison ferme. C’est la peine que le Parquet avait requise contre celui qui a mis en place, à partir de Luxembourg, un réseau international très organisé de fraude fiscale ayant permis à des centaines de consultants informatiques d’échapper à l’impôt sur une partie de leurs revenus.

Une part entre 40 et 90% de leurs revenus était payée au noir à travers un système bien huilé de sociétés offshore qui passaient par le Luxembourg, l’Ile Maurice, l’Irlande et l’Afrique du Sud.

700 consultants dans toute l’Europe

Le procès des dirigeants du Groupe Connexion, firme de portage salarial qui a fait travailler jusqu’à 700 informaticiens pour des grandes entreprises, notamment des banques et institutions européennes, s’était tenu pendant quatre audiences en janvier …