En 2012, l’Etat a demandé à Proactif asbl de rembourser 2,37 millions d’euros, correspondant à des subventions trop perçues, après des soupçons de falsification des comptes de l’initiative. Huit ans plus tard et un non-lieu, l’argent est toujours en attente sur les comptes de l’association proche du LCGB.

L’Etat luxembourgeois peut-il et veut-il récupérer les plus de 2 millions d’euros de subventions qui avaient fait scandale en 2012? Les autorités donnent l’impression de vouloir enterrer une affaire qui avait également fait trembler le monde syndical à l’époque.

Dan Kersch, ministre du Travail et vice-Premier ministre (LSAP), ne souhaite pas, pour sa part, réveiller les démons du passé, ceux que son prédécesseur socialiste Nicolas Schmit lui a pourtant laissés dans l’inventaire, lors du passage de relais.

En 2012, Nicolas Schmit, alors ministre du Travail, avait réclamé 2,37 millions d’euros à l’initiative de réinsertion sociale Proactif asbl à la suite d’une série d’audits accablants ayant décelé des comptes présumés falsifiés de l’asbl. Or, la somme n’a toujours pas été versée à l’État et le sort que les services de Dan Kersch réservent à la créance de la somme due démeure aujourd’hui incertain …