La Banque Fortuna, spécialisée dans les crédits hypothécaires, ne sera pas reprise par le gestionnaire d’actifs britannique Chenavari. Des discussions sont en cours avec plusieurs banques pour une reprise du fonds de commerce et du personnel. Le sort de la banque coopérative sera scellé fin 2021.

Les discussions ont été interrompues en juin dernier. La société britannique de gestion d’actifs Chenavari ne va pas reprendre 100% des parts de la banque coopérative Fortuna, qui avait célébré ses 100 ans en 2020. «D’un commun accord, les associés de Fortuna Banque s.c. et Chenavari Investment Managers ont décidé de résilier le contrat qu’ils avaient conclu pour la reprise de la banque luxembourgeoise», indique un communiqué uniquement publié sur le site Internet de Fortuna.

L’information n’a pas été diffusée aux médias. Elle remonte au 7 juillet 2021. «Les deux parties regrettent que la transaction n’ait pas abouti mais n’excluent pas la réalisation prochaine d’autres opérations de rapprochement pour assurer leur développement respectif», poursuit le texte.

André Poorters, président du conseil d’administration de Fortuna, confirme dans un entretien à Reporter.lu que «le dossier avec Chenavari n’avançait pas pour des questions réglementaires …