Le fonds d’épargne du principal syndicat de la fonction publique a été au cœur d’un contrôle du régulateur du secteur financier, la CSSF. CGFP Epargne a été épinglée, mais conteste le bienfondé de l’amende de 30.000 euros qui sanctionne une organisation défaillante.

«Un problème de formalité, c’est tout. Il n’y a rien»: Jos Daleiden, le président de CGFP Services, estime que la sanction que la CGFP Epargne du syndicat de la fonction publique vient d’écoper suite à un contrôle de la Commission de surveillance du secteur financier (CSSF) est «insignifiante».

Le régulateur du secteur financier a procédé à un contrôle sur place de CGFP Epargne, selon les informations de REPORTER. La branche qui offre des services de placements depuis 40 ans et qui a annoncé en décembre sa cessation d’activité, ne disposait pas d’une organisation et d’une infrastructure conforme aux exigences de la règlementation financière.

Du coup, la CSSF a prononcé une amende de 30.000 euros à l’encontre de la branche financière du syndicat de la fonction publique.

Il y aurait eu une gestion artisanale des millions d’euros mis en dépôt par les membres de la CGFP…