La société informatique Docler Holding, installée au Luxembourg depuis 2013, assume mal son succès dans la pornographie. Au moins localement. C’est pourtant son site LiveJasmin qui lui permet de dépenser sans compter sur la scène entrepreneuriale grand-ducale. Portrait d’une société schizophrénique.

Le mensuel économique «Paperjam» lui a consacré sa couverture en février. «L’homme qui affole le Luxembourg», lit-on en premier plan. Les lettres du verbe s’agitent dans une police démesurée. En fond, la photo d’un homme qui cultive la ressemblance avec Daniel Craig dans son rôle de James Bond. Son visage n’évoque rien au public luxembourgeois. Les services qu’il propose restent secrets… ou presque.

Gyorgy Gattyan est présenté dans les pages comme la troisième fortune de Hongrie, fondateur et propriétaire de Docler Holding, un «groupe aux activités diversifiées», selon la rapide présentation dressée par le magazine. On découvre plus tard, au beau milieu de l’entretien exclusif, que son pactole, évalué par le magazine Forbes à 740 millions d’euros, trouve sa source dans l’exploitation d’une plateforme diffusant en direct des contenus pour adultes: LiveJasmin, un mastodonte du marché.

Le géant du web porno qui «affole le Luxembourg»

Dans ses comptes, la société évoque 35 millions de visiteurs par jour. «LiveJasmin est référencée comme l’un des 100 sites les plus populaires de ces dix dernières années à l’échelle mondiale», fait valoir le groupe assis entre la Hongrie et le Luxembourg depuis 2013. Mais la communication sur cette activité se limite à la documentation officielle… que personne ou presque ne lit …