Le 15 décembre 2014, des changements importants sont apportés au plan d’aménagement général (PAG) de la Ville de Luxembourg. Les édiles communaux se sont donnés les moyens légaux qui leur manquaient pour contrôler l’implantation d’entreprises dans le secteur protégé de la Vieille Ville.

La modification du PAG a interdit explicitement aux banques, assurances et agences immobilières de s’installer dans les rez-de-chaussée des artères commerciales du centre-ville. Ce fut un acte politique inédit. Le geste s’est surtout voulu salutaire pour la sauvegarde du commerce de détail, déjà malmené par les prix exorbitants du mètre carré.

La Ville a estimé que l’offre de service des établissements financiers ne présente pas d’attractivité suffisante pour avoir le droit d’occuper les très recherchés emplacements du centre-ville. Leurs heures d’ouverture, différentes de celles du commerce conventionnel, n’ont pas plaidé en leur faveur.

Ces règles d’urbanisme ont été reprises dans le PAG de 2017. Elles n’arrangent pas forcément les affaires des propriétaires.