Le Grand Est est la région française qui paie un des plus lourds tributs de la crise du COVID-19. L’Agence régionale de Santé a déjà recensé plus de 2.700 hospitalisations et 407 morts. Face à la pandémie, certaines communes ont durci les mesures de confinement et introduit le couvre-feu comme à Nancy.

Hôpitaux saturés, pénurie de matériel, personnel soignant au bout du rouleau et surmortalité dans les maisons de retraite (EHPAD), le Grand Est est la région française qui suscite le plus d’inquiétudes sur ses capacités à faire face à la pandémie.

L’Agence régionale de Santé du Grand Est (ARS), qui fait chaque jour le décompte des victimes dans les hôpitaux publics relevant de sa juridiction (407 morts au 25 mars), s’inquiétait de l’aggravation de la situation, alors que la capacité des lits de réanimation est passée a 900.

Plus de 2.700 personnes étaient hospitalisées dont près de 600 en réanimation, indiquait mardi l’ARS dans un communiqué en rappelant les consignes de confinement, la limitation des déplacements au strict minimum et le respect des mesures barrières.

Non-respect des mesures barrières

Face à l’indiscipline et aux manquements des résidents de sa petite commune mosellane à proximité de Thionville, le maire de Guénange a pris cette semaine un arrêté imposant le couvre-feu entre 22 heures et 5 heures du matin. Il a justifié cette mesure exceptionnelle en raison de «la présence de nombreux promeneurs et propriétaires de chiens rassemblés dans les lieux publics sans respect des mesures barrières » et du «nombre élevé d’infractions relevées après 22 heures de résidents ne respectant pas les motifs de déplacements obligatoires».

Les soins palliatifs sont anticipés. Les personnes âgées paieront un lourd tribut de cette crise. »Un médecin strasbourgeois

D’autres maires de la région Est ont également durci le confinement en restreignant le footing et les promenades de chiens durant des heures. «On n’a pas besoin de s’acheter une baguette tous les jours», a déclaré le maire de Thise, près de Besançon dont la commune déplorait 15 morts dans son EHPAD en début de semaine …