Les révélations de Reporter.lu sur l’inculpation récente de Marc Ambroisien, ex-dirigeant de la banque Rothschild, ont fait réagir le parquet, qui se défend des reproches de lenteur dans l’enquête sur le scandale 1MDB. La procédure, notamment pour infraction de blanchiment, a été ouverte le 24 avril 2016 et vise principalement la banque privée ainsi que plusieurs sociétés dans lesquelles des fonds détournés ont transité. Dans un communiqué publié mercredi, le parquet assure «que le dossier ne présente aucune lenteur dans le cadre de l’enquête qui soit imputable directement ou indirectement au juge d’instruction ou à la police judiciaire, qui mènent une enquête à charge et à décharge».

La suite du communiqué est plutôt parlante sur le degré de frustration que les enquêteurs luxembourgeois conçoivent envers «une des personnes visées par l’information judiciaire». Sans la nommer, c’est ici la «Banque privée Edmond de Rothschild Europe» (BPERE) qui est en cause en raison des nombreux recours dilatoires que l’établissement a formulés depuis son inculpation début 2021 …