Kultur

Le Mudam à l’ère Suzanne Cotter

Pourquoi la révolution n’aura pas lieu

par Marie-Laure Rolland

Jusqu’à ce jour, la nouvelle directrice du Mudam Suzanne Cotter a surtout fait parler d’elle pour avoir déboulonné du premier étage du musée la fameuse chapelle de Wim Delvoye. Sa programmation pour 2019, qui vient d’être dévoilée, permet de mieux comprendre quelles vont être ses lignes de continuité et de rupture par rapport à Enrico Lunghi et Marie-Claude Beaud.

Négociations sur le volet culturel

Déi Gréng et le LSAP au pied du mur

par Marie-Laure Rolland

«Een neien Elan fir d‘Kulturpolitik zu Lëtzebuerg!». C’est ce que revendiquait le programme électoral de Déi Gréng. Après cinq années de frustration des partenaires du DP aux manettes de ce ministère, quel pourrait être cet élan? Le LSAP a lui aussi des revendications en la matière.

Krisenkommunikation beim „Film Fund“

Unter dem Scheinwerfer

von Laurent Schmit

Die Filmbranche wollte eigentlich nur mehr Geld vom Staat. Doch diese aggressive Forderung mündet nun in eine Grundsatzdebatte über Sinn und Zweck der Filmförderung. Das ist längst überfällig. Ein Kommentar.

Lëtzebuerger Filmpräis 2018

Tapis rouge pour année noire

par Marie-Laure Rolland

Rien ne va plus, à en croire les acteurs historiques de la scène du cinéma qui réclament à grands cris une hausse du budget du Film Fund. Les 34 millions d’euros annuels ne suffiraient plus. Vraiment? La cérémonie du Lëtzebuerger Filmpräis a dévoilé un palmarès intéressant à décrypter à cet égard. Un commentaire.

Cinq ans de politique culturelle libérale

Net gesot, net ganz gemaach!

par Marie-Laure Rolland

Certains espéraient le grand soir en matière culturelle en 2013. La révolution est advenue mais pas là où on l’attendait, avec la loi de promotion de la langue luxembourgeoise. L’ère Bettel appliquée à la culture aura été marquée par un art de surfer sur l’air du temps en donnant l’impression de faire du surplace.

Tatsiana Zelianko au «bout du monde»

Quand la culture luxembourgeoise s’exporte

par Marie-Laure Rolland

La lauréate 2018 du Prix Arts et Lettres de l’Institut Grand-Ducal était l’invitée d’honneur du festival «Musiciennes à Ouessant» pour lequel le Luxembourg a débloqué des fonds. Éclairage sur l’investissement personnel et financier d’une musicienne d’origine biélorusse devenue l’ambassadrice de la culture luxembourgeoise.

Promotion de la langue luxembourgeoise

Schwätzt Dir Lëtzebuergesch ?

par Yannis Bouaraba

L’offre de cours de luxembourgeois n’a probablement jamais été si diversifiée au Grand-Duché. Alors que la loi du 20 juillet 2018 relative à la promotion de la langue vient d’entrer en vigueur et que la demande est en augmentation, les différents moyens proposés pour apprendre le lëtzebuergesch se valent-ils?

Carrousel culturel (4/4)

Charles Muller, l’artiste incompris

par Marie-Laure Rolland

Parmi les quatre dirigeants d’institutions culturelles luxembourgeoises qui sont en train de passer le relai, Charles Muller est le seul homme. Le seul artiste aussi. L’ancien directeur du Théâtre d’Esch est un homme blessé, figure tragique de l’artiste qui ne parvient pas à se faire entendre.