Une institution face aux cris des affligés

Depuis 2010, des victimes d’abus sexuel ont libéré leur parole, des chiffres ont été mis sur la table et des mesures de prévention engagées. Cela suffit-il pour éviter que de tels drames se reproduisent?